Le Prix du meilleur mémoire de master 2014

Pour  la quatrième fois depuis 2009 la Fondation Robert Krieps vient d’attribuer son prix du meilleur mémoire de master.
Pour l’année 2014 ce prix a été attribué au mémoire de Madame Laurence Brasseur , rédigé en anglais et présenté à  l’Université de Leicester en 2013 en études de muséologie (museum studies) :
‘Who are we ?’ Searching for Identities in Luxembourg : A Comparative Exhibition Critique.

Le prix consiste en une récompense de 2500 EUR et sera publié par les soins de la Fondation Robert Krieps.
Ce mémoire analyse la relation entre les questions d’identité, de pouvoir et le musée et examine comment ces facteurs sont liés au rôle social et éducatif du musée. L’étude  se concentre sur des exemples pratiques tirés du contexte socioculturel et politique du Luxembourg.

Il s’agit de deux expositions qui traitent des identités : l’une ABC- Luxembourg for beginners…and advanced ! au Musée d’Histoire de la Ville de Luxembourg (2012-2013), l’autre iLux.Identities in Luxembourg, au Musée Draï Eechelen (2012-2013).

Les résultats de l’étude suggèrent que le discours sur l’identité dans les musées est lié à la globalisation et au multiculturalisme d’une part, et à des identités nationales profondément enracinées, d’autre part. Ce discours est également lié au discours politique dominant – ce qui fait qu’il existe le risque d’instrumentalisation politique dans cette sorte d’activités.
Par son mémoire très critique l’auteure espère enclencher un débat public sur les pratiques existantes et les développements futurs dans l’activité des musées.

Le jury universitaire a considéré que le mémoire de Madame Brasseur répond parfaitement aux exigences scientifiques en combinant une étude de cas détaillée et une critique des politiques muséales qui s’expriment dans de telles expositions.
La Fondation Robert Krieps signale à cette occasion que le prix du meilleur mémoire de master 2015 a dès à présent été lancé (voir les détails sur le site Internet de la Fondation).