Remise du prix « Robert Krieps » du meilleur mémoire de master 2011

La Fondation Robert Krieps a attribué le Prix pour le meilleur mémoire de master 2011 à Sarah Vasco Correia pour son travail de recherche sur « Les Portugais du Luxembourg : Questions sur la transmission intergénérationnelle de la langue et de la culture d’origine ». Sarah Vasco Correia a présenté les éléments essentiels de son mémoire lors d’une conférence de presse le 5 avril 2012.

Sarah Vasco Correia a suivi ses études à l’Université Paul Valéry III de Montpellier en France. Elle a débuté son parcours par une Licence de Lettres Modernes. Elle a ensuite suivi un Master I en F.L.E ( Français Langue Etrangère ) au cours duquel elle s’est intéressée aux pratiques théâtrales lors de l’apprentissage d’une langue étrangère. Elle a complété sa formation universitaire par un Master II en Sociolinguistique et Didactique des Langues et cultures en contact, au cours duquel elle s’est penchée sur le phénomène de l’immigration, et plus précisément, l’immigration portugaise au Luxembourg.

Son mémoire propose, à partir d’une enquête de terrain, une analyse et une interprétation du phénomène de l’immigration portugaise au Luxembourg.  L’objectif de ce travail est de mesurer l’évolution sociale, culturelle et linguistique de cette communauté migrante et d’émettre quelques hypothèses quant aux facteurs susceptibles d’engendrer des mutations. La démarche adoptée est de comprendre si le degré d’intégration des Portugais dans la société luxembourgeoise peut avoir un impact sur la transmission intergénérationnelle de leur langue et de leur culture d’origine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.