Une étape historique pour l’équipement culturel du pays !

Hier jeudi 27 juin 2014 les ministres Nagel (Culture) et Bausch (Travaux publics) ont donné le premier coup de pelle à Kirchberg (Bricherhaff) pour la construction de la Nouvelle Bibliothèque Nationale de Luxembourg qui ouvrira ses portes dans quatre années, si tout va bien !

C’est un événement historique puisque c’est la toute première fois que notre pays construit une nouvelle bibliothèque nationale qui a dû se loger jusqu’ici dans des bâtiments vétustes jamais prévus pour une telle institution !

L’ouvrage pour lequel le devis s’élève à 112 millions EUR, permettra d’abord de réunir en un lieu les collections dispersées actuellement sur cinq lieux différents tout autour de la ville et d’économiser ainsi des centaines de milliers EUR chaque année. Il permettra également de les conserver dans les règles de l’art et évitera ainsi les pannes récurrentes à l’actuel immeuble rue Notre-Dame qui ont endommagé sérieusement certaines collections dans les caves vouées aux infiltrations d’eau. Mais surtout, la Bibliothèque nationale, instrument essentiel pour la société du savoir à Luxembourg, a enfin la perspective de pouvoir se développer pleinement pour répondre aux besoins de cette société du savoir.

Cela exigera plus de personnel et surtout du personnel très spécialisé pour un fonctionnement adapté aux défis de la conservation et de la transmission de l’écrit, mais aussi des sources électroniques.

Le nouveau bâtiment, installé au Kirchberg, est facile d’accès par le transport collectif, aujourd’hui le réseau d’autobus particulièrement dense à cet endroit, demain le tram.

La Fondation Robert Krieps exprime sa satisfaction que la pression des députés de la commission de la culture de la Chambre et celle d’une directrice énergique aient réussi à faire bouger les choses. Rappelons la promesse faite par l’ancien Premier Ministre Jean-Claude Juncker dans son discours sur l’état du pays le 10 mai 2010 (qui avait alors indiqué et l’endroit et la date du début des travaux) qui se réalise aujourd’hui grâce à l’action énergique du nouveau gouvernement.

Rappelons encore qu’une autre institution culturelle fondatrice attend des jours meilleurs : les Archives nationales, elles aussi installées dans une ancienne caserne et dispersées sur plusieurs endroits, devront un jour s’installer dans un immeuble moderne, adapté aux règles archivistiques. Une nouvelle loi sur les archives devra également imposer enfin des règles strictes à tous les acteurs pour conserver efficacement les traces de notre mémoire.

De telles institutions sont fondatrices pour un pays, tout comme l’Université, car essentielles pour le faire avancer, lui donner les moyens pour développer son savoir et lui permettre de s’adapter au monde moderne !

Ben Fayot